Bienvenue

Nom d'utilisateur :

Mot de passe :

S'enregistrer
Mot de passe perdu ?

Sur Facebook

Partenariat

Aucun partenariat actuellement

Lecteur Radio techno

Lexique des differents genre musicaux electroniques :


Breakcore
Le breakcore est un genre musical au sein de la musique électronique qui mélange des éléments de drum'n'bass, hardcore techno, illbient et « IDM », le tout saupoudré de ruptures de rythmes et de références sporadiques au happy hardcore, au rap, au funk, au noise etc. pour donner un son orienté breakbeat, agressif, très dynamique, peu monotone, souvent teinté de notes d'humour et de dérision, de samples de voix...

Le style a commencé à émerger au milieu des années 1990, quand des artistes Techno hardcore ont commencé à être lassés d'entendre toujours les mêmes sons de boîtes à rythme - notamment Roland (TR-303,505,909...)- sur des rythmes 4/4 lancinants, écœurés par les éléments commerciaux et très « gamins » du gabber hollandais, les assauts incessants du speedcore... Certains ont alors senti le besoin de s'inspirer des rythmes jungle et acid du début des années 1990 pour les pousser à l'extrême.

Ces artistes se mettent à inclure plus de breaks et de coupures, appliquant les concepts extrêmes du hardcore et de la musique industrielle la plus dure au « schéma » drum and bass ; s'affranchissant de l'influence de la scène rave et y ajoutant un degré de complexité, le breakcore est un genre propre à attirer les fans de musique dégoûtés par cette même scène rave et/ou free party. Pour cette raison, le « public » breakcore est généralement composé de fans de musiques extrêmes de tous horizons - grindcore, musique industrielle, noise, « IDM » (Intelligent Dance Music), punk...

Il n'y a pas de lieu spécifique d'origine du breakcore, mais on peut citer Condé-sur-Noireau, Berlin, le sud de Londres, Bristol, Newcastle, l'Australie, Gand (Belgique), Milwaukee, le Wisconsin, Rennes en France, Winnipeg au Canada ..., comme principales zones d'influence.

Historiquement, les premières tentatives connues viennent probablement de « Riot Beats » sur Digital Hardcore Recordings. Parmi les labels les plus importants : Praxis et Subversion (Christoph Fringeli), Ambush (DJ Scud), Amputate, Six-Shooter, Hymen, Addict, Distort (Dan Doormouse), Low Res, History of the Future, Peace Off, Restroom Records, Zhark (Hecate), Zod, Sonic Terror (Enduser), et Death$ucker.

Quelques artistes caractérisant le style : Venetian Snares, DJ Scud, Somatic Responses, Axiome, Hecate, Doormouse, C. Fringeli, Davros, Retrigger, Fanny, Parasite, Patric Catani, Abelcain, Bombardier, mais aussi des artistes plus récents, comme Sickboy, Minion, Resurrector, Skeeter, Duran Duran Duran, Donna Summer, lingouf , Maladroit, Main$tream, Xanopticon, Bong Ra, Kirdec et Shitmat.

Source : wikipedia.org